ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Poitiers, tour à l’Oiseau

La tour qui s’élève sur l’angle sud-est de l’enceinte de Poitiers fut dite à l’Oiseau du fait qu’elle portait – il paraît – une cible en forme d’oiseau pour l’entraînement des archers. Appartenant aux remparts construits à la fin du XIVe siècle par la ville et grâce aux subventions du roi et du duc, la tour fut reconstruite, comme toute cette partie de l’enceinte, en 1786 pour contenir le terrain du parc de Blossac, créé quelques années auparavant (Pilotelle 1855 ; Brissaud 1988, p. 24).

La reconstruction de ce secteur de la courtine semble fidèle aux formes de la structure originelle et il est plausible que les mâchicoulis, ornés par des arcatures aveugles et soutenus par des consoles très simples, correspondent à l’ornementation de la tour médiévale (en réalité, le parapet avait déjà été refait après 1725 ; Pilotelle 1855, p. 529).

Poitiers, remparts sud, tour de l'Oiseau.

Poitiers, remparts sud, tour à l’Oiseau.

Quelques unes de ces arcatures abritent des écussons en relief dont les dimensions et la forme correspondent à ceux sculptés entre les mâchicoulis des tours Barré et Ronde, placées quelques dizaines de mètres plus à l’ouest. Il s’agit notamment de quatre écus (armoiries 1-4), dont la surface est totalement vierge, pour avoir été bûchée ou bien abîmée en conséquence de son exposition aux agents atmosphériques.

Malgré ces difficultés de lecture, la présence des armoiries de Jean de Berry sur la partie centrale de cette portion des remparts (Tour Barré et Tour Ronde) et la connaissance des pratiques héraldiques urbaines (Favreau 2014) laissent croire que cette série représentait aussi les armes du duc. Toutefois, en raison de présence d’un plus grand nombre d’écu, il faut imaginer soit que les armes du duc étaient répétées tout au long de la muraille –  il semblerait d’ailleurs que seule son armoirie était représentée d’une façon insistée sur la face externe des galeries de son château– soit que la série était élargie aux armes du roi, de la ville et du maire, voire seulement à celles du maire et de la ville ou du roi, comme cela était le cas, dès 1428, sur la porte de la Tranchée.

Poitiers, remparts sud, tour de l'Oiseau, couronnement et décor armorié entre mâchicoulis.

Poitiers, remparts sud, tour à l’Oiseau, couronnement et décor armorié entre mâchicoulis.

Leur encadrement par des arcatures simples, et non trilobées comme pour les deux armories de Jean de Berry encore conservées à quelques mètres, pourrait être l’indice d’une date d’exécution différente ou, du moins, d’une réalisation au sein d’un autre chantier. Si les documents des années 1398-1400 attestent que les travaux entre la tour de Maumussart et la tour Ronde avancèrent de l’est vers l’ouest (Pesme 1901, p. 112) et dans le cadre d’un projet unitaire, il est possible que la tour à l’Oiseau ait été refaite un peu plus tard. En effet, des arcatures aveugles du même type sont visibles dans le couronnement de la tour dite du Cordier (secteur nord des remparts) réaménagée en 1407-1408.

Quoi qu’il en soit, les quatre armories ont été réalisées au même moment et participaient à la construction d’un discours héraldique visant à établir publiquement les relations d’autorité entre les différents pouvoirs, comme cela s’observe également sur les remparts d’autres villes.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Poitiers, tour à l’Oiseau, http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/remparts-sud-tour-de-loiseau-poitiers/, consulté le 29/11/2021.

 

Bibliographie études

P.-E. Pilotelle, « Notice sur Paul-Esprit-Marie de la Bourdonnaye, comte de Blossac, intendant de la généralité de Poitiers, et recherches sur la promenade qui porte son nom », dans Mémoires de la Société des Antiquaires de l’Ouest, 1855, p. 287-366.

Y.-B. Brissaud, Patrimoine de Poitiers. Dix-huit siècles d’art, Poitiers 1988.

M.-P. Baudry, Les Fortifications des Plantagenêts en Poitou 1154-1242, Paris 2001.

R. Favreau (éd.), Poitiers, de Jean de Berry à Charles VII. Registres de délibération du corps de ville nos 1, 2 et 3 (1412-1448), Poitiers 2014.

R. Favreau (éd.), Poitiers de Charles VII à Louis XI. Registres de délibérations du corps de ville n° 4 et 5 (début) (1449-1466), Poitiers 2014.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Tour à l’Oiseau, Poitiers. Armoirie bûchée (armoirie 4)

Armoirie bûchée.

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Armoirie illisible ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Couronnement de la tour ;
  • Support armorié : Créneaux, merlons et couronnement ;
  • Structure actuelle de conservation : Déplacée dans le même monument ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1400-1425 ;
  • Dans le monument : Poitiers, tour à l'Oiseau

Tour à l’Oiseau, Poitiers. Armoirie bûchée (armoirie 3)

Armoirie bûchée.

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Armoirie illisible ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Couronnement de la tour ;
  • Support armorié : Créneaux, merlons et couronnement ;
  • Structure actuelle de conservation : Déplacée dans le même monument ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1400-1425 ;
  • Dans le monument : Poitiers, tour à l'Oiseau

Tour à l’Oiseau, Poitiers. Armoirie bûchée (armoirie 2)

Armoirie bûchée.

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Armoirie illisible ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Couronnement de la tour ;
  • Support armorié : Créneaux, merlons et couronnement ;
  • Structure actuelle de conservation : Déplacée dans le même monument ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1400-1425 ;
  • Dans le monument : Poitiers, tour à l'Oiseau

Tour à l’Oiseau, Poitiers. Armoirie bûchée (armoirie 1)

Armoirie bûchée.

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Armoirie illisible ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Couronnement de la tour ;
  • Support armorié : Créneaux, merlons et couronnement ;
  • Structure actuelle de conservation : Déplacée dans le même monument ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1400-1425 ;
  • Dans le monument : Poitiers, tour à l'Oiseau

Recherche

Menu principal

Haut de page