ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Ayron, prieuré Sainte-Croix

L’église et la court d’Ayron sont mentionnés parmi les possessions de l’abbaye bénédictine Sainte-Croix de Poitiers dans la pancarte délivrée par pape Alexandre III le 19 février 1165 (Labande 1986, p. 119). Sur cette terre l’abbesse de l’abbaye pictave exercerait les droits de seigneurie et de haute justice (Dictionnaire topographique 1881, p .243). Un prieuré relevant directement de l’abbesse de Sainte-Croix de Poitiers est documenté en ce lieu à partir du XIIIe siècle (Labande 1986, p. 135).

Ayron, prieuré Sainte-Croix, portail armorié, détail de l’accolade ornée d’un écu bûché soutenu par deux anges.

Occupé par les Anglais dans les années 1360-1370 (ibid., p. 143), il fut uni à la crosse abbatiale – et donc supprimé comme prieuré autonome – en 1509, avec une dizaine d’autres communautés  (ibid., p. 147). Après les ravages provoqués par les guerres de Religion – le logis d’Ayron est déclaré démoli par les rebelles en novembre 1568 (ibid., p. 259) – des travaux sont entrepris à Ayron en 1592 (à la maison des Mesdames et à la tour) et en 1604 (à l’église) (ibid., p. 262 et 319, note 275). Le prieuré fut finalement vendu comme bien national en1792 (Journal 1792, p. 111).

Malgré les altérations subies, des morceaux du prieuré médiéval ont survécu au passage du temps. L’ancien portail d’entrée à la cour du prieuré se présente en conditions de conservations plutôt bonnes. Il est formé par une porte piétonne, au linteau orné d’une accolade en creux, flanquée par une porte cochère imposante et finement sculptée. L’arcade est ornée par un encadrement en accolade, mutilée du fleuron terminal. Il repose sur deux consoles sculptées en forme de personnages masculins : peut-être, un joueur de cornemuse, à droite, et un homme d’armes, à gauche (Le patrimoine 2002, p. 1066). Des feuilles charnues, partiellement conservées, ornaient le profil extérieur de l’accolade. Dans l’écoinçon de cette dernière se trouvait un écu, dont on ne reconnaît désormais que la trace (armoirie 1).

Ayron, prieuré Sainte-Croix, détail d’une fenêtre de la tour d’escalier du logis abbatial.

Les deux anges qui le portaient (ibid., p. 1066) ont eux aussi disparu, mais on peut encore reconnaître des fragments de leurs ailes ouvertes. Il est plausible que l’écu portait les armes de l’abbaye Sainte-Croix de Poitiers ou de l’abbesse qui avait fait édifier le portail, probablement datant de la phase de reconstruction successive à la fin de la guerre de Cent Ans (seconde moitié du XVe siècle). De la même époque semblerait dater la tour polygonale qui contient l’escalier desservant les différents étages du logis abbatial. À son sommet une fenêtre ornée d’un linteau en accolade travaillé en creux porte un écusson aujourd’hui vierge (armoirie 2).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Ayron, prieuré Sainte-Croix, http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/prieure-sainte-croix-ayron/, consulté le 29/11/2021.

 

Bibliographie sources

Journal du département de la Vienne, 16 février 1792.

Bibliographie études

Dictionnaire topographique de la France, 108/28, Paris 1881.

E.-R. Labande (dir.), Histoire de l’abbaye Sainte-Croix de Poitiers. Quatorze siècles de vie monastique, Poitiers 1986 (Mémoires de la Société des Antiquaires de l’Ouest, s. 4e, 19, 1986-1987).

Le patrimoine des communes de la Vienne, sous la dir. de A. Guihéneuc, R. Toulouse, Paris 2002.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Prieuré Sainte-Croix, Ayron. Armoirie bûchée (armoirie 1)

Armoirie bûchée.

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Mur d'enceinte ;
  • Emplacement précis : Portail ;
  • Support armorié : Accolade ;
  • Structure actuelle de conservation : Disparue ;
  • Technique : Inconnue ;
  • Période : 1450-1475 ; 1475-1500 ;
  • Dans le monument : Ayron, prieuré Sainte-Croix

Prieuré Sainte-Croix, Ayron. Armoirie vierge (armoirie 2)

Armoirie vierge.

  • Attribution : Armoirie vierge ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : 2ème étage ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Logis ; Tourelle d'éscalier ;
  • Emplacement précis : Fenêtre ;
  • Support armorié : Accolade ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ; 1475-1500 ;
  • Dans le monument : Ayron, prieuré Sainte-Croix

Recherche

Menu principal

Haut de page