ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Saint-Macoux (Le Breuil-d’Haleine), maison

Cette maison, formée d’un seul corps de bâtiment perpendiculaire à la voie, présente trois baies avec une architrave ornée d’accolade. Celles de la porte au rez-de-chaussée et d’une fenêtre au premier étage encadrent un écu en relief (armoiries 1, 2). Si le premier écu présente une surface lisse qui ne permet pas d’identifier des traces de l’armorie qui y était représentée (armoirie 1), le deuxième, sculpté en très forte saillie (armoirie 2), paraît avoir été chargé d’une ou plus figures distribuées en pal (une fleur de lys en pointe ?). L’impossibilité de visionner de près l’armorie, martelée probablement à la Révolution, nous a empêche de réaliser un examen plus approfondi.

Fenêtre armoriée. Saint-Macoux, Le Breuil-d’Haleine, maison.

Le lieu-dit Le Breuil d’Haleine se signale par la haute concentration d’édifices caractérisés par la présence d’éléments architecturaux (linteaux de portes et de fenêtres) portant des écussons de toute évidence jadis chargé de représentations héraldiques (XVIe siècle ?). Si l’utilisation de ces signes était courante dans l’espace urbain aussi sur des demeures plus modestes, son emploi massif dans une bourgade rurale ne peut qu’interpeller. Il se poser la question si ces éléments ne proviennent pas d’un autre édifice de taille plus grande, rasé au fil du temps, qui a fournit des matériels de construction pour les maisons de la zone. Nous savons qu’un château s’élevait à Comporté, à moins d’un kilomètre de distance du Breuil-d’Haleine, dont il ne reste qu’une grange voûté en berceau portant la date 1604 (Brouillet 1865, p. 265 ; Le patrimoine 2002, p. 203). Par la forme des écus, les autres pièces héraldiques répertoriées au Breuil-d’Helaine (toutes des linteau de portes et de fenêtres ornés d’accolade) peuvent etre datée au XVIIe siècle et ne sont pourtant pas répertoriées dans cette base (voir, par exemple, la maison dite des Dupas : Le patrimoine 2002, p. 203).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Saint-Macoux (Le Breuil-d’Haleine), maison, http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/maison-saint-macoux-le-breuil-dhaleine/, consulté le 29/11/2021.

 

Bibliographie études

P.-A. Brouillet, Indicateur archéologique de l’arrondissement de Civray. Canton de Couhé-Vérac, Civray 1865.

Le patrimoine des communes de la Vienne, sous la dir. de A. Guihéneuc, R. Toulouse, Paris 2002.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Maison, Saint-Macoux (Le Breuil-d’Haleine). Armoirie vierge (armoirie 1)

Armoirie vierge.

  • Attribution : Armoirie vierge ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : Rez-de-chaussée ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ;
  • Emplacement précis : Porte ;
  • Support armorié : Accolade ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1500-1525 ; 1525-1550 ; 1550-1600 ;
  • Dans le monument : Saint-Macoux (Le Breuil-d'Haleine), maison

Maison, Saint-Macoux (Le Breuil-d’Haleine). Armoirie bûchée (armoirie 2)

Armoirie bûchée (de … à la fleurs de lys ? de … en pointe ?).

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Extérieur ;
  • Étage : 2ème étage ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Façade ;
  • Emplacement précis : Fenêtre ;
  • Support armorié : Accolade ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1500-1525 ; 1525-1550 ; 1550-1600 ;
  • Dans le monument : Saint-Macoux (Le Breuil-d'Haleine), maison

Recherche

Menu principal

Haut de page