ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Poitiers, église Saint-Hilaire (plate tombe de Michel de Bouhaim)

Cette plate tombe, connue grâce à un dessin de la collection de Roger de Gaignières (BN, Est., Rés Pe 1f, f. 114), se trouvait dans l’église Saint-Hilaire. L’inscription en vers latins et en minuscule gothique, transmet l’identité du défunt, représenté, comme d’habitude, au centre à l’intérieur d’un encadrement architectural finement travaillé (Bouchot 1891, num. 2643 ; Adhémar 1974-1977, p. 184, num. 1034).

Plate tombe de Michel de Bouhaim. Poitiers, église de Saint-Hilaire (coll. Gaiginières).

Plate tombe de Michel de Bouhaim. Poitiers, église de Saint-Hilaire (coll. Gaiginières).

Il s’agit de Michel de Bouhaim, nommé chanoine de Saint-Hilaire en 1483, grâce à l’intervention de son frère Enguerrand, écolâtre et chanoine de la semaine de chappe (Favreau 1978, p. 459-460). Il mourut vers la fin du XVe siècle (Favreau 1971).

L’identité du gisant, représenté coiffé d’une aumusse, était également attestée par les armoiries gravées des deux cotés du coussin mortuaire (armoirie 2). Les écussons portent de … à une bande de … chargée de trois fermaux de … . C’est l’armoirie familiale, reproduite également sur la plate tombe de son frère Enguerrand, lui aussi enterré à Saint-Hilaire, dans la chapelle de Notre-Dame de la Carole (Bouchot 1891, num. 2643 ; Adhémar 1974-1977, p. 184, num. 1034).  Le dessin n’explicite pas l’emplacement précis de la sépulture de Michel de Bouhaim, qui se trouvait vraisemblablement dans la même chapelle que celle de son frère.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Poitiers, église Saint-Hilaire (plate tombe de Michel de Bouhaim), http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/eglise-saint-hilaire-poitiers-plate-tombe-de-michel-de-bouhaim/, consulté le 27/02/2021.

 

Bibliographie sources

BN, Est., Rés. Pe 1f, f. 115.

Bibliographie études

H. Bouchot, Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières et conservés aux départements des estampes et des manuscrits, Paris 1891.

R. Favreau, Les inscriptions de Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers [texte dactylographié conservé à la Bibliothèque de l’Université de Poitiers], Poitiers 1971.

J. Adhémar, « Les tombeaux de la Collection Gaignières. Dessins d’archéologie du XVIIe siècle », dans Gazette des Beaux Arts, 116, 88, 1974, p. 5-192 ; 118, 88, 1976, p. 3-128 ; 119, 90, 1977, p. 3-76.

R. Favreau, La ville de Poitiers à la fin du Moyen Age. Une capitale Régionale, Poitiers 1978 (Mémoires de la Société de Antiquaires de l’Ouest, 4ème série, t. XIV, 1977-1978).

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Eglise Saint-Hilaire, Poitiers. Armoirie Michel de Bouhaim (armoirie 2)

De … à une bande de … chargée de trois fermaux de …

  • Attribution : Bouhaim, Michel de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Monument funéraire ;
  • Structure actuelle de conservation : Disparue ;
  • Technique : Image gravée ;
  • Période : 1475-1500 ;
  • Dans le monument : Poitiers, église Saint-Hilaire (plate tombe de Michel de Bouhaim)

Recherche

Menu principal

Haut de page