ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Poitiers, couvent des Carmes

Situé au début de l’actuelle rue des Carmes du coté de Grand’Rue, ce couvent fut fondé en 1354, grâce à une série de donations successives d’immeubles près de l’église Saint-Michel. Ces maisons furent converties à l’usage de couvent et les Carmes purent s’y installer le 23 juin 1364 (Janssen 1963, p. 11-12). La ville de Poitiers étant passée sous la domination anglaise à la suite des accords de Bretigny (1360), on trouve, parmi les promoteurs de la construction de l’église annexe au couvent commencée en 1364 (Crozet 1942, p. 80, doc. 335), deux personnages liés à la cour d’Angleterre : William Felton, sénéchal du Poitou, et John Chandos, lieutenant général d’Edouard III, connétable d’Aquitaine, puis à son tour sénéchal du Poitou de 1369 (il mourut l’année suivante lors d’une escarmouche au pont de Lussac-les-Châteaux).  D’après certains, cette donation aurait été faite en signe de grâce pour la victoire remportée par les Anglais lors de la bataille de Maupertuis de 1356 (De Chergé 1851, p. 100). Dans tous les cas, la construction du couvent date d’avant 1367, année au cours de laquelle William Felton fut tué à Vitoria.

Les noms des deux fondateurs étaient inscrits dans une pierre encastrée dans le mur de l’ancienne église: MONSOUR SUIRE DE FELTON, MONSOUR JAHAN CHANDOS // FONDEURS DE CESTE EGLISE ET DE CEST LIEU (Longuemar 1863, p. 228).

Inscriptions aux armes de William Felton et de John Chandos (déjà Poitiers, couvent des Carmes). Poitiers, Médiathèque, ms. 547, t. 2, f. 135.

Inscriptions aux armes de William Felton et de John Chandos (déjà Poitiers, couvent des Carmes). Poitiers, Médiathèque, ms. 547, t. 2, f. 135.

Entre les deux lignes d’écriture étaient sculptés deux écussons armoriés qui portaient vraisemblablement les armes de deux personnages (armoiries 1, 2). Dans son Abrégé de l’histoire du Poitou, écrit dans les années 1780, Thibaudeau, déclare qu’il voyait encore les armes du «vaillant et pieux» John Chandos (blessé dans la bataille de Lussac en 1370, il mourra le jour après dans le château de Mortemer), qu’il considéra comme responsable de l’installation des Carmes à Poitiers et de la construction de leur couvent à partir de 1364 (ed. Thibaudeau 1839, p. 404). Par contre, Dom Fonteneau (t. 33, p. 17), dont le témoignage a été recueilli par Longuemar, décrit un écu avec « deux léopards au milieu d’un champ fleurdelisé » et l’autre avec « une merlette » (Longuemar 1863, p. 228). Un dessin esquissé au XIXème siècle permet de ce faire une idée de cette inscription armoriée (Poitiers, Méd. ms. 547, t. 2, f. 135), qui a disparu après la Révolution quand toutes les structures du couvent furent détruites. Il est difficile de se prononcer sur l’authenticité de l’inscription sur la base seulement de ce document graphique : la forme allongée des écus semblerait en effet plus appropriée à la seconde moitié du XVème siècle ou au début du XVIème. Si ce détail pourrait dériver d’une interprétation du dessinateur, nous ne pouvons pas exclure qu’au terme de la guerre de Cent Ans l’inscription originelle, peut-être endommagée avec le retour de la ville dans les mains françaises, ait été resculptée pour perpétuer le nom des deux promoteurs du couvent. D’ailleurs, il faudra souligner qu’un écu « d’argent chaussé ployé de gueules, chargé d’une canette passante au naturel (ou de sable) », comparable à celui représenté dans l’inscription des Carmes, était représenté sur un des stalles de l’église des Jacobins de Poitiers.

 

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Poitiers, couvent des Carmes, http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/couvent-des-carmes-poitiers/, consulté le 27/02/2021.

 

Bibliographie sources

Dom Fonteneau, t. 33.

Poitiers, Médiathèque François Mitterrand, ms. 547, Monuments du Poitou : plans, vues, détails, inscriptions …

Bibliographie études

A.-R.-H. Thibaudeau, Histoire du Poitou. Nouvelle édition avec notes, I, 1839 Niort.

C. de Chergé, Le guide du voyageur à Poitiers, Poitiers 1851.

A. le Touzé de Longuemar, « Epigraphie du Haut-Poitou », dans Mémoires de la Société des Antiquaires de l’Ouest, s. 1, t. 28, 1863, p. 43-399.

R. Crozet, Textes et documents relatifs à l’histoire des arts en Poitou (Moyen âge – Début de la Renaissance), Poitiers 1942.

P.W. Janssen, Les origines de la réforme des carmes en France au XVIIe siècle, La Haye 1963.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Couvent des Carmes, Poitiers. Armoirie John Chandos (armoirie 2)

D'(argent) chaussé ployé de (gueules), chargé d’une merlette (canette) de (sable).

  • Attribution : Chandos, John ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Cloître ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Inconnu ;
  • Structure actuelle de conservation : Disparue ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1350-1375 ;
  • Dans le monument : Poitiers, couvent des Carmes

Couvent des Carmes, Poitiers. Armoirie William Felton (armoirie 1)

De (gueules), à deux lions (ici léopardés) d'(argent) disposés en pal, armés, lampassés et couronnés d'(or), enclos dans un (double ?) trescheur d'(argent).

  • Attribution : Felton, William ;
  • Position : Extérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Cloître ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Inconnu ;
  • Structure actuelle de conservation : Disparue ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1350-1375 ;
  • Dans le monument : Poitiers, couvent des Carmes

Recherche

Menu principal

Haut de page