ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Civray, commanderie templière

Documentée dès 1184, quand un acte de donation fait par Audouin de Ruffec au monastère de Montazay est dressé « apud Sivraicum, in  domo Templi» (Faye 1849, p. 458), la commanderie templière de Civray fut construite en dehors du village, sur un coteau placé sur la rive opposée de la Charente (Semur 1984, p. 286-287). Dépendant de la Maison du Temple d’Ensigné (Deux-Sèvres) et faisant partie du Grand Prieuré d’Aquitaine, elle passa aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem après la dissolution de l’Ordre du Temple (Brouillet 1865, p. 254 ; Rédet 1881, p. 124 ; Bobe 1935, p. 258-259). Il ne reste de la structure que l’église dont on apprécie le mur pignon oriental (correspondent au chevet), percé par trois baies, hautes et étroites, qui devaient inonder l’intérieur de l’édifice de lumière. Construite vers la fin du XIIIe siècle, elle versait en très mauvais état déjà au milieu du XVIIe siècle et fut enfin transformée en grange après la Révolution (ibidem, p. 263).

La porte d’accès à la chapelle se trouve sur le coté septentrional, puisque le portail principal, en style roman, a été bûché par des constructions plus tardives. Un écusson marqué par une croix de Malte (armoirie 1) est sculpté au-dessous de la porte (Faye 1849, p. 460 ; Brouillet 1865, p. 255 ; Bobe 1935, p. 260).

Civray, commanderie, cheminée de la salle au rez-de-chaussée.

Civray, commanderie, cheminée de la salle au rez-de-chaussée.

Une deuxième porte, plus petite, mettait en communication la nef avec le bâtiment de la commanderie, adossé à son mur pignon ouest. La maison-forte, bâtie au début du XIVe siècle, fut radicalement modifiée dans le temps : sa façade, ornée d’une baie géminée (visible dans le dessin publié par Brouillet 1865, pl. 35), fut détruite vers 1875 (Bobe 1935, p. 259). Le bâtiment fut transformé et agrandi aux XVe-XVIe siècles. La grande cheminée de la salle au rez-de-chaussée, dont la plate-bande est ornée, au centre, d’un écusson à la croix de Malte gravée dans la surface (armoirie 2), daterait de cette époque. Les coins arrondis et saillant du linteau et son encadrement mouluré rapprochent cette cheminée de celle conservé à Boisredon (Saint-Quentin-de-Chalais, Charente), datée du début du XVIe siècle, où de celle de la tour du château de Argy (Indre), datée d’avant 1509 (Diot 2007, p. 170).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Civray, commanderie templière, http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/commanderie-templiere-civray/, consulté le 11/04/2021.

 

Bibliographie études

L. Faye, « Notes historiques sur la ville de Sivray », dans Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest, s. 1, 5, 1849, p. 385-534.

P.-A. Brouillet, Indicateur archéologique de l’arrondissement de Civray. Canton de Couhé-Vérac, Civray 1865.

L. Rédet, Dictionnaire Topographique du département de la Vienne, Paris 1881.

De la Rochebrochard, « Etudes sur quelques commanderies des Templiers d’Aquitaine », Revue Poitevine et Saintongeaise, 71, 1889.

A. Bobe, Histoire de Civray, Paris 1935.

F. Semur, Abbayes, prieurés et commanderies de l’ancienne France : vers IVe siècle-vers XVIIIe siècle. Poitou, Charente, Vendée, Bannalec 1984.

M. Diot, Cheminées. Étude de structures du Moyen Age au XVIIIe siècle, Paris 2007.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Commanderie templière, Civray. Armoirie Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (armorie 1)

De (sinople) à la croix de (argent) à huit pointes.

  • Attribution : Chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem ;
  • Position : Inconnue ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Porte ;
  • Support armorié : Inconnu ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ; 1475-1500 ; 1500-1525 ; 1525-1550 ;
  • Dans le monument : Civray, commanderie templière

Commanderie templière, Civray. Armoirie Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (armorie 2)

De (sable) à la croix de (argent) à huit pointes.

  • Attribution : Chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem ;
  • Position : Intérieur ;
  • Étage : Rez-de-chaussée ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Salle ;
  • Emplacement précis : Cheminée ;
  • Support armorié : Linteau de cheminée ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Image gravée ; Relief en pierre ;
  • Période : 1500-1525 ; 1525-1550 ;
  • Dans le monument : Civray, commanderie templière

Recherche

Menu principal

Haut de page