ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Chauvigny, tour de Flins

Bâti entre la fin de l’XIe siècle et le début du XIIe, le château de Flins s’élève au nord-est du Donjon de Gouzon. En position isolée par rapport aux autres structures défensives de la ville et donc aux lieux les plus strictement contrôlés par les évêques au Moyen Âge central, cette tour pourrait avoir eu à l’origine une fonction de garde pour l’habitat ou même appartenir à une seigneurie indépendante (Bourgeois et al. 2012, p. 161-162, 184). Au XVIe siècle, période de la quelle date la charpente (Bourgeois et al. 2012, p. 161-162, 184), il subit des transformations qui, toutefois, n’altérèrent pas sa configuration originelle : il s’agit surtout d’une adaptation des fenêtres selon le goût de l’époque et de l’adjonction d’un nouveau bâtiment afin d’améliorer le confort de la structure (Bourgeois et al. 2012, p. 161-162, 184).

À l’intérieur, la tour est divisée en quatre étages, dont les deux premiers sont occupés par une seule pièce fournie d’une cheminée en pierre. Celle du premier étage aurait été ornée par une armorie qui aurait porté un chevron brisé (Ardillaux 1865, p. 16 ) (armoirie 1), mais elle était déjà illisible vers la fin du XIXe siècle (Tranchant 1882, p. 138-139). En revanche, la cheminée du second étage, détruite au XIXème siècle, était ornée d’un écu portant – nous informe Charles Tranchant – une rose et un lambel (Tranchant 1882, p. 138-139) (armoirie 2). L’armoirie a été attribuée aux Ravenel (Crozet 1958, p. 21 ; Bourgeois et al. 2012, p. 161-162, 184), qui porteraient « d’argent à une quintefeuille de gueules, au lambel d’azur » (Lainé 1836, t. 5, p. 26) et qui était propriétaire de l’édifice à l’époque des travaux de réfection.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Chauvigny, tour de Flins, http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/chauvigny-tour-de-flins/, consulté le 29/11/2021.

 

Bibliographie études

P.L. Lainé, Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, t. 5, Paris 1836.

F.-R. Ardillaux, Histoire des châteaux de Chauvigny, Poitiers 1865.

C. Tranchant, Notice sommaire sur Chauvigny de Poitou et ses monuments, Paris 1882.

R. Crozet, Chauvigny et ses monuments, Poitiers 1958.

L. Bourgeois, I. Bertrand, M. Aubrun et al., Chauvigny, des origines au XXe siècle, Chauvigny 2012.

Armoiries répertoriées dans ce monument

Tour de Flins, Chauvigny. Armoirie Ravenel (armoirie 2)

D'(argent) à une quintefeuille ( ?) de (gueules), au lambel d'(azur).

  • Attribution : Ravenel famille ;
  • Position : Intérieur ;
  • Étage : 2ème étage ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Salle ;
  • Emplacement précis : Cheminée ;
  • Structure actuelle de conservation : Disparue ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1475-1500 ; 1500-1525 ; 1525-1550 ; 1550-1600 ;
  • Dans le monument : Chauvigny, tour de Flins

Tour de Flins, Chauvigny. Armoirie inconnue (armoirie 1)

De … au chevron brisé de …

  • Attribution : Armoirie inconnue ;
  • Position : Intérieur ;
  • Étage : 1er étage ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Salle ;
  • Emplacement précis : Cheminée ;
  • Structure actuelle de conservation : Disparue ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1400-1425 ; 1425-1450 ; 1450-1475 ; 1475-1500 ;
  • Dans le monument : Chauvigny, tour de Flins

Recherche

Menu principal

Haut de page