ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Parthenay, chapelle Saint-Nicolas

Provenant de la chapelle Saint-Nicolas à Parthenay, cette pierre sculptée et inscrite avait été confiée à Belisaire Ledain (De la Croix 1905, p. 498), dans la collection duquel elle a été vue et dessinée par Arthur Bouneault (Farault 1914, p. 312-313, n. 1247, côte 1463). Deux moulages en ont été tirés au début du XXe siècle : l’un fut donné par Arthur Bouneault lui-même au Musée de Niort  (Breuillac, Girard 1913, p. 133, n. 67), l’autre fut offert par M. Turpain à la Société des Antiquaires de l’Ouest de Poitiers, le 20 juillet 1905, et exposé au Musée des Grandes-Ecoles (De la Croix 1905, p. 498, n. 4059).

Écusson avec inscription de fondation. Poitiers, Musée Sainte-Croix (de Parthenay, chapelle Saint-Nicolas).

Écusson avec inscription de fondation. Poitiers, Musée Sainte-Croix (de Parthenay, chapelle Saint-Nicolas).

Nous ne savons pas comment la pièce originale, qui était considérée comme perdue en 1905 (ibid.), est enfin parvenue dans les collections du Musée municipal de Poitiers.

Mesurant 30 cm de hauteur pour 25 cm de largeur et presque entièrement occupée par un écusson, sculpté en relief (armoirie 1), elle appartenait peut-être à une architrave ou au tympan d’une porte. Sur sa surface a été gravée une inscription, en lettres minuscules gotiques, qui rappelle la date de fondation de l’édifice, en avril 1469 : A loneur de Dieu / et saint Nycolas / fut com(en)cee ceste / chapelle un jour / daprile mil / iiii lxix (Breuillac, Girard 1913, p. 133, n. 67 ; Favreau, sous presse). Puisque la date fournie par l’inscription convient parfaitement à la forme de l’écusson, nous n’avons pas de raisons de croire qu’il s’agit d’une ancienne pierre armoriée regravée au moment d’un éventuel remploi dans le nouvel édifice. Il est plus probable qu’un écusson ait été sculpté pour porter les armes d’un financeur de la chapelle et que, finalement, ses armes n’aient pas été représentées laissant ainsi place à l’inscription.

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Parthenay, chapelle Saint-Nicolas, http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/chapelle-saint-nicolas-parthenay/, consulté le 29/11/2021.

 

Bibliographie études

C. de la Croix, « Inventaire des objets offerts ou acquis pour les Musées de la Société des Antiquaires de l’Ouest pendant l’année 1905 », dans Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest, 1905, p. 485-508.

E. Breuillac, G. Girard, Catalogue du Musée lapidaire, Niort 1913.

A. Farault, « Répertoire des dessins archéologiques de Arthur Bouneault à la Bibliothèque municipale de Niort. Deux-Sèvres et régions voisines », dans Mémoires. Société historique et scientifique des Deux-Sèvres, 10, 1914, p. 201-427.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Chapelle Saint-Nicolas, Parthenay. Écusson inscrit (armoirie 1)

Écusson inscrit.

  • Attribution : Écu inscrit ;
  • Position : Inconnue ;
  • Étage : Inconnu ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Pierre sculptée ;
  • Structure actuelle de conservation : Poitiers, Musée Sainte-Croix, réserves ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Parthenay, chapelle Saint-Nicolas

Recherche

Menu principal

Haut de page