ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Beaumont, église Notre-Dame

D’origine romane, l’église de Beaumont est en bonne partie le résultat d’un important chantier d’élargissement et de réaménagement qui fut réalisé dans la seconde moitié du XVe siècle (Blomme 1993, p. 34), intéressant notamment les couvertures de la nef et la construction du collatéral sud. La datation de ces travaux et les noms de ses commanditaires sont révélés par le récit d’une enquête menée en 1520-1521. Les personnes interrogées dans cette occasion déclarèrent que l’œuvre avait été réalisée une soixantaine d’années auparavant, par Pierre de Combarel – neveu d’Hugues, évêque de Poitiers, et seigneur de la Motte-de-Beaumont et de Rouhet (Beauchet-Filleau 1895, p. 580) – et par sa première femme Huguette de l’Isle-Jourdain (Crozet 1942, p. 142-144). L’opération fut donc menée à terme avant 1460 quand, après la mort d’Huguette, Pierre se remaria en secondes noces avec Françoise Cotet (ou Cothet) (Beauchet-Filleau 1895, p. 580).

Beaumont, église Notre-Dame, voûtes armoriées du collatéral sud.

Le chantier intéressa en un premier temps le collatéral, où le couple fit établir une chapelle dédiée à Notre-Dame-de-Recouvrance. Formée de quatre travées, elle flanqua la nef pour toute sa longueur, dans le but aussi d’améliorer les conditions du culte dans l’édifice (« pour eslargir ladite église pour l’aise des parroissiens »). Sur l’autel de la chapelle fut ensuite installée une peinture, aujourd’hui perdue, qui représentait l’Annonciation. Dans cette phase des arcades furent alors ouvertes sur le flanc sud de la nef pour la mettre en communication avec le nouveau bas-côté (« on fit rompre l’ancienne muraille de ladite église pour faire lesdits arceaulx »), tandis que les fenêtres de la claire-voie furent bouchée (Crozet 1964, p. 409-414). Une fois terminés ces travaux, Pierre de Combarel aurait convoqué les paroissiens afin de les informer de son intention d’élargir les travaux à la nef. Cette dernière qui fut ainsi couverte par « troys voultes », peut-être avec une participation de la collectivité aux dépenses (Crozet 1942, p. 142-144).

« En sygne de recognoissance » pour les travaux effectués, nous informe le document, les armes de Pierre de Combarel furent apposées tant sur les piliers que sur les clefs des voûtes d’ogive qu’il avait fait construire (ibid., p. 144). Son armoirie est donc à identifier dans celle reproduite une bonne quinzaine de fois à tout endroit de l’édifice : sur les piliers de la nef, sur les clefs de voûtes de la nef et de la chapelle latérale, sur les quatre culs-de-lampes qui soutenait la voûte d’ogive réalisée dans la tour du clocher, donc à la croisé du transept et au-dessus de l’autel majeur (« quatre ozives qui soustiennent la voulte dudit clocher » : ibid.).

Ange tenant un écu aux armes de Pierre de Combarel. Beaumont, église Notre-Dame, collatéral sud.

Elle combine d’une manière assez curieuse les armes familiales avec celles de son épouse. Ces sont justement les armes de cette dernière (d’argent semé de fleurs de lys de gueules : Beauchet-Filleau 1965, p. 157), considérée de toute évidence comme plus nobles, à remplir l’écu dans lequel l’écu Combarel est mis en abîme. D’ailleurs, même après la mort d’Huguette, le seigneur de Beaumoint utilisait un sceau chargé d’un écusson aux armes pleines de sa femme, soutenu par deux griffons et cimé d’une tête de cheval (Eygun 1938, p. 198, n. 262, an 1478) : une composition que nous retrouvons à l’identique dans deux reliefs encastrés dans la nef de l’église, l’un sur la paroi sud de la première croisée (armoirie 2), l’autre sur celle nord de la croisée du transept (armoirie 7). L’emplacement atypique de ces deux ensembles laisserait penser qu’ils ont été remployés d’une autre partie de l’édifice, telle que la chapelle Saint-Mathurin, placée prés du pupitre (« chere ») et où les armes des seigneurs de Rouhet apparaissaient « en tymbre » (Crozet 1942, p. 144), ou le chœur.

Sculptées en bas relief (« en pierre et en bosse esleveés » et « en pierre de taille enlevées et en bosse » elles sont définies dans l’acte de 1520-21 : ibid.) et surement peintes à l’origine, les armes Combarel-L’Isle-Jourdain sont toutes tenues par des anges, à quelques exceptions près (les clefs de voûte du collatéral sud : armoiries 12, 15, 18, 19). Dans le bas côté, partie consacrée à la sépulture des deux bienfaiteurs, l’armoirie que l’on vient d’identifier s’alterne à un écu parti qui associe un mi-parti Combarel-L’Isle-Jourdain à une armoirie avec trois aigles éployées (armories 10, 15, 19). Il s’agit sans doute de l’armoirie d’Huguette, qui partait les armes de son mari avec celle de sa famille natale, à trois aigles éployées (Beauchet-Filleau 1965, p. 157) : un sceau attribué aux Isle-Jourdain, mais non daté, présente en effet un écu parti qui au second porte trois aiglettes (attribuées aux Faugères par Eygun 1938, p. 145, n. 857). Il est possible qu’une partie des armoiries bûchées dans cette partie de l’église portaient également les armes d’Huguette de l’Isle-Jourdain qui aurait donc été représentée de la même manière que son mari (puisque son armoirie n’apparaît pas dans la nef, il en faudra probablement déduire qu’elle était déjà morte au moment des travaux dans cette partie de l’édifice).

Ange tenant un écu aux armes de Huguette de l’Isle-Jourdain.Beaumont, église Notre-Dame, collatéral sud.

Finalement, le décor héraldique de l’église était complété par une litre funéraire (armoiries 20-21), qui courrait à l’intérieur et à l’extérieur de l’église (Lalande 1859 t. I, p. 348, 418). Elle était ornée avec les armoiries du chapitre de Notre-Dame-la-Grande de Poitiers – qui était seigneur haut justicier du bourg et d’une partie de la paroisse (Rédet 1881, p. 26) – et des seigneurs de la Tour de Beaumont et de Rouhet. Les armes de ces dernières étaient réalisées « de pappier palstrez » (Crozet 1942, p. 144) : il s’agissait donc de figures tridimensionnelles se rattachant à la pratique réelle d’accrocher aux murs des boucliers armoriés à d’occasions spécifiques (administration de la justice, funérailles etc.). Documentée dans l’enquête de 1522, la litre pourrait être identifiée avec la « listre noyre » faite faire par le même Pierre de Combarel, selon les récits des témoins interrogés en 1520-1521, à l’occasion de l’enterrement de sa première femme, « inhumée devant la chappelle Notre-Dame de Recouvrance » (Crozet 1942, p. 144), et peut-être renouvelée par la suite, à la mort de Pierre. Cette litre funéraire fut d’ailleurs la cause du litige entre les seigneurs de Beaumont et le chapitre de Notre-Dame-la-Grande, évidemment intéressé à connaitre les droits des ces premiers à l’exposition d’armoiries (Crozet 1964, p. 409-414).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Beaumont, église Notre-Dame, http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/beaumont-eglise-notre-dame/, consulté le 29/11/2021.

 

Bibliographie sources

R. Crozet, Textes et documents relatifs à l’histoire des arts en Poitou (Moyen âge – Début de la Renaissance), Poitiers 1942.

Bibliographie études

L.-F.-X. Rédet, Dictionnaire topographique du département de la Vienne, Paris 1881.

H. Beauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, t. 2, Poitiers 1895.

F. Eygun, Sigillographie du Poitou jusqu’en 1515, Poitiers 1938.

R. Crozet, « L’église et la tour de Beaumont », dans Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest, 1964, 4 s., VII, 2, 1964, p. 409-416.

H., P., J. Beauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, Fontenay-le-Comte 1965.

Y. Blomme, Poitou gothique, Paris 1993.

Armoiries répertoriées dans ce monument

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Pierre de Combarel (armoirie 1)

D'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel).

Tenant : un ange.

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Combarel Pierre de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Nef ;
  • Emplacement précis : Ière travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Pierre de Combarel (?) (armoirie 2)

(D’argent, semé de fleurs de lys de gueules au franc canton de gueules (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d’azur à trois coquilles d’or posées en pal, au second de gueules à une demi-molette d’argent, en cœur (Combarel)).

Cimier : un casque chargé d’une tête de … dans un vol de …

Lambrequins/volet : de …

Tenant : deux griffons.

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Combarel Pierre de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Nef ;
  • Emplacement précis : Ière travée ; Mur sud ;
  • Support armorié : Relief ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie bûchée (armoirie 3)

Armoirie bûchée (Pierre de Combarel ?).

Tenant : un ange.

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Nef ;
  • Emplacement précis : IIème travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Pierre de Combarel (armoirie 4)

D'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel).

Tenant : un ange.

  • Attribution : Combarel Pierre de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Nef ;
  • Emplacement précis : IIIème travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie bûchée (armoirie 5)

Armoirie bûchée (Pierre de Combarel ?).

Tenant : un ange.

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Nef ;
  • Emplacement précis : IIIème travée ; Pilier gauche ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie bûchée (armoirie 6)

Armoirie bûchée (Pierre de Combarel ?).

Tenant : un ange.

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Nef ;
  • Emplacement précis : IIIème travée ; Pilier droit ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Pierre de Combarel (armoirie 7)

D'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel).

Cimier : une tête de cheval ( ?) dans un vol.

Tenant : deux griffons.

  • Attribution : Armoirie bûchée ; Combarel Pierre de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Croisée du transept ;
  • Emplacement précis : Mur nord ;
  • Support armorié : Relief ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Huguette de l’Isle-Jourdain (armoirie 8)

Mi-parti, parti : au premier, d'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel) ; au second, de … à trois aigles déployées de … (L’Isle-Jourdain).

Tenant : un ange.

  • Attribution : L'Isle Jourdain, Huguette de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Croisée du transept ;
  • Emplacement précis : Mur nord ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Pierre de Combarel (armoirie 9)

D'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel).

Tenant : un ange.

  • Attribution : Combarel Pierre de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Croisée du transept ;
  • Emplacement précis : Mur nord ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Huguette de l’Isle-Jourdain (armoirie 10)

Mi-parti, parti : au premier, d'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel) ; au second, de … à trois aigles déployées de … (L’Isle-Jourdain).

Tenant : un ange.

  • Attribution : L'Isle Jourdain, Huguette de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Croisée du transept ;
  • Emplacement précis : Mur sud ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Pierre de Combarel (armoirie 11)

D'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel).

  • Attribution : Combarel, Hugues de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Croisée du transept ;
  • Emplacement précis : Mur sud ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Pierre de Combarel (armoirie 12)

D'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel).

  • Attribution : Combarel Pierre de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Bas-côté sud ;
  • Emplacement précis : IVème travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie bûchée (armoirie 13)

Armoirie bûchée (Pierre de Combarel ou Huguette de l’Isle-Jourdain ?).

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Bas-côté sud ;
  • Emplacement précis : Côté nord ; IVème travée ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie bûchée (armoirie 14)

D'(argent) semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) … (Pierre de Combarel ou Huguette de l’Isle-Jourdain).

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Bas-côté sud ;
  • Emplacement précis : IVème travée ;
  • Support armorié : Arc formeret ; Clef d'arc ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Relief en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Huguette de l’Isle-Jourdain (armoirie 15)

Mi-parti, parti : au premier, d'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel) ; au second, de … à trois aigles déployées de … (L’Isle-Jourdain).

  • Attribution : Armoirie bûchée ; L'Isle Jourdain, Huguette de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Bas-côté sud ;
  • Emplacement précis : IIIème travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie bûchée (armoirie 16)

Armoirie bûchée.

Tenant : un ange.

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Bas-côté sud ;
  • Emplacement précis : Côté nord ; IIIème travée ; Pilier ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie bûchée (armoirie 17)

Armoirie bûchée.

Tenant : un ange.

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Bas-côté sud ;
  • Emplacement précis : Côté sud ; IIIème travée ; Pilier ;
  • Support armorié : Cul-de-lampe ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie bûchée (armoirie 18)

Armoirie bûchée (Pierre de Combarel ou Huguette de l’Isle-Jourdain).

  • Attribution : Armoirie bûchée ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Bas-côté sud ;
  • Emplacement précis : IIème travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Huguette de l’Isle-Jourdain (armoirie 19)

Mi-parti, parti : au premier, d'(argent), semé de fleurs de lys de (gueules) au franc canton de (gueules) (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d'(azur) à trois coquilles d'(or) posées en pal, au second de (gueules) à une demi-molette d'(argent), en cœur (Combarel) ; au second, de … à trois aigles déployées de … (L’Isle-Jourdain).

  • Attribution : Armoirie bûchée ; L'Isle Jourdain, Huguette de ;
  • Position : Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Bas-côté sud ;
  • Emplacement précis : Ière travée ; Voûte ;
  • Support armorié : Clef de voûte ;
  • Structure actuelle de conservation : In situ ;
  • Technique : Sculpture en pierre ;
  • Période : 1450-1475 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie Pierre de Combarel (?) (armoirie 20)

(D’argent, semé de fleurs de lys de gueules au franc canton de gueules (L’Isle-Jourdain), à l’écusson parti, au premier d’azur à trois coquilles d’or posées en pal, au second de gueules à une demi-molette d’argent, en cœur (Combarel)).

  • Position : Extérieur ; Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Litre funéraire ;
  • Structure actuelle de conservation : Disparue ;
  • Technique : Peinture ; Plâtre ;
  • Période : 1450-1475 ; 1475-1500 ; 1500-1525 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Eglise Notre-Dame, Beaumont. Armoirie chapitre Notre-Dame-la-Grande, Poitiers (?) (armoirie 21)

(D’argent à l’aigle bicéphale de sable, armée et becquetée d’or, chargée d’une fleur de lys d’or).

  • Attribution : Chapitre Notre-Dame-la-Grande de Poitiers ;
  • Position : Extérieur ; Intérieur ;
  • Pièce / Partie de l'édifice : Inconnue ;
  • Emplacement précis : Inconnu ;
  • Support armorié : Litre funéraire ;
  • Structure actuelle de conservation : Disparue ;
  • Technique : Peinture ; Plâtre ;
  • Période : 1450-1475 ; 1475-1500 ; 1500-1525 ;
  • Dans le monument : Beaumont, église Notre-Dame

Recherche

Menu principal

Haut de page