ArmmA déménage !

Veuillez nous retrouver en https://armma.saprat.fr. Merci de mettre à jour vos signets et d'utiliser dès à présent le nouveau site.

  • logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • logo CNRS
  • logo Université de Poitiers
  • logo CESCM

ARMMA

ARmorial Monumental du Moyen-Âge

Afficher la recherche

Rechercher dans le site

Recherche héraldique

Poitiers, abbaye Saint-Jean de Montierneuf (pierre tombale de René Caillet)

Jadis placée dans le chœur de l’église abbatiale de Saint-Jean de Montierneuf, et plus précisément devant l’autel de la première chapelle à droite, la plate tombe est documentée par un dessin de la collection de Roger de Gaignières, réalisé quand elle se trouvait encore dans son emplacement d’origine (BN. Est., Rés. Pe 1g, f. 137). Encore conservée à la fin du XIXe siècle (Beauchet-Filleau 1895, t. 2, p. 104), elle a été successivement perdue. L’inscription, en écriture gothique fidèlement reproduite par le dessinateur, nous restitue l’identité du défunt. Il s’agit de René Caillet (Adhémar 1974-1977, p. 77, num. 1531), nommé abbé de Saint-Jean de Montierneuf en 1505 et mort en 1529 (Jarry 2011, p. 142-143).

Pierre tombale de René Caillet. Abbaye de Saint-Jean de Montierneuf (coll. Gaignières).

Pierre tombale de René Caillet. Abbaye de Saint-Jean de Montierneuf (coll. Gaignières).

Le gisant est encadré par une architecture typique de la pleine Renaissance, avec deux colonnes très ornées et posées sur des plinthes, surmontées par un linteau saillant. La forme des écussons aux armoiries de l’abbé répond est aussi à la pointe de la mode de l’époque (armoirie 2). Ce type d’écu, dit italien, demeure plutôt rare dans la région et on le retrouve seulement dans des œuvres commanditées par des personnages de très haut niveau (tel le clocher de l’abbaye de Ligugé, fait faire dans les mêmes années par Geoffroy d’Estissac).

L’armoirie reproduite dans le dessin, présentant un écusson en abîme chargé, vraisemblablement, d’une hure de sanglier, ne semble pas correspondre aux armes normalement utilisées par les Caillet – qui portaient d’azur au lion rampant d’argent, accompagné par trois cailles posées deux en chef et une en pointe (Beauchet-Filleau 1895, t. 2, p. 104).

Auteur : Matteo Ferrari

Pour citer cet article

Matteo Ferrari, Poitiers, abbaye Saint-Jean de Montierneuf (pierre tombale de René Caillet), http://base-armma.edel.univ-poitiers.fr/monument/abbaye-saint-jean-de-montierneuf-poitiers-pierre-tombale-de-rene-caillet/, consulté le 27/02/2021.

 

Bibliographie sources

BN. Est., Rés. Pe 1g, f. 137.

Bibliographie études

H. Beauchet-Filleau, Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou, t. 2, Poitiers 1895.

J. Adhémar, « Les tombeaux de la Collection Gaignières. Dessins d’archéologie du XVIIe siècle », dans Gazette des Beaux Arts, 116, 88, 1974, p. 5-192 ; 118, 88, 1976, p. 3-128 ; 119, 90, 1977, p. 3-76.

J. Jarry, Corpus des inscriptions latines et étrangères du Poitou, t. 3. Périodes Renaissance (1453-1643) et Moderne (1643-1789), s.l. 2011.

Photographies du monument

Armoiries répertoriées dans ce monument

Abbaye Saint-Jean de Montierneuf, Poitiers. Armoirie René Caillet (armoirie 2)

De (azur ?) à trois cailles de (argent ?) disposées deux en chef et une en pointe, à un écusson en abîme de … à la hure de sanglier de …

Recherche

Menu principal

Haut de page